BRIDER


BRIDER
v. tr.

Garnir d’une bride un cheval, un mulet, etc. Brider un cheval. Absolument, Il est temps de brider. Brider, il faut partir.

Il signifie figurément Empêcher d’agir en toute liberté. Brider quelqu’un par un contrat, par un acte, Mettre dans un contrat, dans un acte des conditions qui l’obligent indispensablement à se tenir dans de certaines bornes.

Il se dit, par extension, de Certains vêtements attachés de manière à serrer, à ceindre étroitement. Ce faux col me bride le cou. Absolument, Ce corsage bride trop.

Oison bridé, Celui à qui l’on a passé une plume dans les ouvertures qui sont à la partie supérieure du bec, pour l’empêcher d’entrer dans les lieux fermés de haies. Fig. et par dérision, Personne niaise et sotte à qui l’on fait croire ou faire tout ce que l’on veut. Cette femme n’est qu’un oison bridé.

En termes de Chirurgie, Plaie bridée, Celle dont les bords sont trop serrés.

En termes de Marine, Ancre bridée, Ancre dont on a garni les becs de bois afin qu’ils ne creusent pas le fond.

Yeux bridés se dit à propos d’une Personne ou d’une Race qui a l’ouverture des paupières étroite, comme les Chinois, les Japonais, etc.

L'Academie francaise. 1935.